Équilibre acido-basique

Cela se fait tellement naturellement que l’on n’y prête pas attention : notre organisme est en constant état  d’équilibre, l’homéostasie, qui est tout simplement nécessaire à la vie. C’est par exemple le maintien de la température du corps autour de 37°C (homéothermie), d’une pression artérielle ou d’un taux de glucose et d’ions stables… Moins connu, l’équilibre acido-basique est mesuré par le pH (potentiel Hydrogène) du sang qui doit être compris entre 7.38 et 7.42, donc légèrement alcalin (7 étant neutre et en dessous de 7, le pH est acide). Par comparaison, notre suc gastrique est à un pH voisin de 2, les boissons au Cola près de 2.5.

La régulation de tous ces équilibres se fait par le « cerveau automatique » (système nerveux autonome) et aussi les messagers que sont les hormones (système endocrinien) en agissant sur le rythme cardiaque, celui de la respiration, le diamètre des vaisseaux sanguins, l’élimination des déchets, les contractions musculaires pour se réchauffer, et également la faim et la soif sur lesquels notre état d’esprit a une grande influence.

C’est ici que nous pouvons intervenir pour améliorer notre équilibre acido-basique, souvent déstabilisé par une mauvaise hygiène de vie. Les effets d’une acidose chronique sont une sensibilité accrue au stress, une diminution du seuil de la douleur, inflammation, déminéralisation, accélération du vieillissement… et la liste continue de s’allonger bien que les scientifiques ne s’accordent pas tous sur le sujet. Les aliments acidifiants : protéines animales et végétales, céréales et sucre raffinés, thé, café, cacao, alcool, légumineuses, certains oléagineux, ne sont pas à supprimer totalement mais à diminuer fortement en faveur d’aliments alcalinisants : la plupart des fruits et légumes. On trouve de nombreux tableaux décrivant en détail les effets des aliments sur l’organisme, ainsi que des articles très documentés (

http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/Regimes/Fiche.aspx?doc=equilibre_acido_basique_regime  )

Pour commencer dès aujourd’hui : les légumes de couleur foncée sont vos meilleurs alliés. Frais, bio et de saison, ils sont savoureux et peuvent constituer la plus grande partie de vos apports alimentaires, mais ce changement doit être progressif pour ne pas déstabiliser votre organisme. Remplacez le sel par des herbes aromatiques, le café par des tisanes tonifiantes : Menthe poivrée, Romarin, Ortie. La façon dont vous respirez influe fortement sur la restauration de cet équilibre : des respirations profondes plusieurs fois par jour ou une séance de relaxation peuvent vous y aider. Un bon sommeil également, ainsi que la gestion de votre stress, qui fera l’objet d’un autre article prochainement. Et n’oubliez pas : la reprise en main de votre santé est un plaisir !

Christine Hanras, Docteur en Pharmacie.