LA MÉLISSE

Melissa officinalis, famille des Lamiacées. Mélisse citronnelle, Piment des abeilles, Thé de France. En anglais : Lemon balm.

Cette plante vivace très aromatique, aux feuilles opposées ovales et gaufrées et aux petites fleurs blanches ou rosées, pousse spontanément dans les jardins aux sols frais, et devient rapidement envahissante, atteignant facilement 70 cm de hauteur et formant des touffes denses. Sa tige est de section carrée comme celles de la Menthe ou de la Sauge, aromatiques de la même famille. Elle fait le délice des abeilles car elle est une excellente mellifère, et on l’utilise pour attirer les essaims dans les ruches vides, car elle rappelle l’odeur de la reine. Les jeunes pousses et sommités fleuries apportent leur arôme citronné aux salades, plats de légumes ou de viande, boissons, liqueurs : l’eau de Mélisse des Carmes est un alcoolat de plantes (Mélisse, Citron, Cannelle, Coriandre, Girofle, Muscade, Angélique, etc) qui calme nausées et malaise nerveux et favorise la digestion. La Mélisse entre également dans la composition de la Chartreuse et de la Bénédictine. Les feuilles et les tiges fleuries sont traditionnellement utilisées comme digestif et antispasmodique, notamment pour les règles douloureuses, et pour améliorer sommeil et humeur. La plante contient des polyphénols, des tanins, du citronellal, de l’acide succinique, une huile essentielle. Des travaux récents mentionnent une activité antivirale de l’extrait aqueux (l’infusion est active). L’huile essentielle de Mélisse a des propriétés antibactériennes et antifongiques, elle est souvent fraudée avec de la Citronnelle. Elle ne doit pas être utilisée sans avis médical.

Préparation : L’infusion est fraîche et apaisante, dosez 2 g (1 cuillerée à café) par tasse, 3 tasses par jour. En cuisine les feuilles séchées parfument agréablement les plats, ou le lait comme en Espagne, on peut aussi préparer un « ratafia » à base de noix vertes et de Mélisse.

Les bonnes associations :

Pour calmer les spasmes : masser doucement l’abdomen avec 2 gouttes d’huile essentielle de Lavande en dilution dans une cuillerée à soupe d’huile de Macadamia.

Pour un meilleur sommeil : ajouter 2 g (1 cuillerée à café) d’inflorescences de Tilleul. Prendre 1 tasse après le repas du soir et 1 au coucher.

Précautions d’emploi : ne pas utiliser la Mélisse sur de longues périodes car elle a un effet inhibiteur sur les glandes sexuelles. Peut potentialiser les effets de certains médicaments sédatifs. Ne pas utiliser en cas de traitement pour les troubles de la thyroïde.

 

Christine Hanras, Docteur en Pharmacie.

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette plante vivace très aromatique, aux feuilles opposées ovales et gaufrées et aux petites fleurs blanches ou rosées, pousse spontanément dans les jardins aux sols frais, et devient rapidement envahissante, atteignant facilement 70 cm de hauteur et formant des touffes denses. Sa tige est de section carrée comme celles de la Menthe ou de la Sauge, aromatiques de la même famille. Elle fait le délice des abeilles car elle est une excellente mellifère, et on l’utilise pour attirer les essaims dans les ruches vides. Les jeunes pousses et sommités fleuries apportent leur arôme citronné aux salades, plats de légumes ou de viande, boissons, liqueurs : l’eau de Mélisse des Carmes est un alcoolat de plantes (Mélisse, Citron, Cannelle, Coriandre, Girofle, Muscade, Angélique, etc) qui calme nausées et malaise nerveux et favorise la digestion. La Mélisse entre également dans la composition de la Chartreuse et de la Bénédictine. Les feuilles et les tiges fleuries sont traditionnellement utilisées comme digestif et antispasmodique, notamment pour les règles douloureuses, et pour améliorer sommeil et humeur. La plante contient des polyphénols, des tanins, du citronellal, de l’acide succinique, une huile essentielle. Des travaux récents mentionnent une activité antivirale de l’extrait aqueux (l’infusion est active). L’huile essentielle de Mélisse a des propriétés antibactériennes et antifongiques, elle est souvent fraudée d’où l’importance de se fournir dans un laboratoire sérieux.

 

Préparation : 2 g (1 cuillerée à café) par tasse, 3 tasses par jour. L’infusion est fraîche et apaisante. En cuisine les feuilles séchées parfument agréablement les plats, ou le lait comme en Espagne, on peut aussi préparer un « ratafia » à base de noix vertes et de Mélisse.

 

Les bonnes associations :

Pour calmer les spasmes : masser doucement l’abdomen avec 2 gouttes d’huile essentielle de Lavande en dilution dans une cuillerée à soupe d’huile de Macadamia.

Pour un meilleur sommeil : ajouter 2 g (1 cuillerée à café) d’inflorescences de Tilleul. Prendre 1 tasse après le repas du soir et 1 au coucher.

 

Précautions d’emploi : ne pas utiliser la Mélisse sur de longues périodes car elle a un effet inhibiteur sur les glandes sexuelles. Peut potentialiser les effets de certains médicaments sédatifs. Ne pas utiliser en cas de traitement pour les troubles de la thyroïde.