DE L’ART DE LA TISANE.

La vague de froid descendue de Sibérie incite à s’envelopper de multiples couches de vêtements. Rien de mieux qu’une boisson chaude pour aider le corps à lutter contre le froid et maintenir l’homéostasie1 sans s’épuiser.

En dehors du café2 bien trop excitant et de l’alcool3 qui ne produit qu’une illusion de chaleur et baisse les défenses, une bonne tisane joint l’utile à l’agréable. Les doigts se réchauffent à tenir à deux mains le bol fumant, anticipant le plaisir de sentir descendre le breuvage chaud et parfumé jusqu’au creux de l’estomac.

Mais qu’est-ce qu’une tisane ? Il existe plusieurs façons de la préparer et de la déguster. Dans tous les cas on utilise l’eau comme solvant4 pour extraire les principes actifs de la plante. Cela permet de les concentrer et d’être plus efficace qu’une poudre de plante.

L’INFUSION : C’est le principe du thé. On verse de l’eau bouillante sur la plante, on laisse reposer (infuser) le temps requis et on filtre. C’est la bonne méthode pour les feuilles et fleurs comme par exemple le Thym pour lequel 5 minutes suffisent.

LA DÉCOCTION : On place la plante dans l’eau froide, on couvre, on porte à ébullition et on laisse bouillir le temps requis, 15 minutes pour l’aubier de Tilleul. Les écorces et les racines nécessitent le plus souvent une décoction.

LA MACÉRATION : On place la plante dans l’eau froide, on couvre et on laisse tremper le temps requis. Cela peut prendre une nuit ou plusieurs semaines. Puis on filtre. La macération est rarement utilisée avec de l’eau (parfois pour les soins des plantes comme avec le purin d’Ortie), mais plutôt avec de l’alcool et de la glycérine (macérat glycériné) ou de l’huile (macérat huileux).

Et ensuite ? Déguster chaud, tiède ou froid selon les goûts et les saisons. À consommer rapidement car les principes actifs ont tendance à se volatiliser, et des bactéries peuvent se développer. On peut conserver une tisane au réfrigérateur maximum 24h, et on ne la réchauffe pas, tout juste la faire tiédir pour ne pas perdre encore en principes actifs.

Les tisanes servent aussi à préparer des bains plaisir ou médicinaux, des gargarismes, des « bains d’œil », des compresses chaudes, inhalations, shampooings…

Tiens, je vais me préparer une bonne infusion de Tilleul pour faire venir le printemps !

 

Christine Hanras, Docteur en Pharmacie.

 

1 – Maintien des équilibres dans le corps. (Température, pression sanguine, taux de sucre dans le sang, etc)

2 – Le café nécessite de l’eau pour sa métabolisation (utilisation par le corps), il n’hydrate donc pas vraiment. D’où l’habitude de servir un verre d’eau avec le café.

3 – L’alcool provoque une vasodilatation, donc une sensation de chaleur, mais en réalité cette chaleur se dissipe rapidement et provoque une perte en température du corps. Il provoque également  déshydratation et  fatigue.

4 – D’autres solvants peuvent être utilisés : l’alcool (alcoolatures, teintures, vins médicinaux), alcool+ glycérine (macérats glycérinés), alcool + sucre (élixir), vinaigre (vinaigres médicinaux comme le vinaigre des 4 voleurs), huile (extraits lipidiques ou macérats huileux comme pour le Millepertuis ou l’Arnica), vapeur d’eau (huiles essentielles ou hydrolats). Le solvant peut aussi être évaporé pour obtenir un extrait en poudre qui, mis en gélules, sera plus efficace qu’une poudre de plante.