L’HIVER EST LÀ : STIMULEZ VOS DÉFENSES…

…et renouvelez vos stocks d’huiles essentielles…

Mais pas de panique, votre corps possède des moyens naturels de protection, d’une incroyable complexité, agissant en synergie. Tout commence chez le nourrisson, avec les anticorps1 transmis par le lait maternel. Puis l’enfant forge sa propre immunité au rythme de toutes les infections ORL et « maladies infantiles » qui se calment vers l’âge de 7 ans.

La peau et les muqueuses, le système digestif, constituent une barrière efficace, surtout si la flore qui se trouve à leur surface est très riche. D’où l’intérêt de ne pas la décaper avec des savons trop agressifs, (ou trop d’antibiotiques pour la flore intestinale). Dans le corps, certains globules blancs phagocytent (absorbent) les micro-organismes infectieux et les détruisent. Il existe même des cellules spécialisées2 dans la capture des microbes et qui migrent ensuite pour aller les présenter aux lymphocytes T3. La réaction inflammatoire va provoquer quant à elle un afflux de sang (et de globules blancs) sur le lieu de l’infection. Ce qui explique votre nez rouge, brûlant et qui coule.

Et malgré cette armada, on tombe malade dès que le moindre virus pointe son nez ! Alors comment aider notre corps à lutter ? Tout d’abord bien entendu par une alimentation riche en vitamines et oligoéléments, fruits et légumes bio et accompagnés d’huiles d’Olive et Colza bio également. Complétez avec de la vitamine C naturelle, et une hygiène de vie saine, sport et balades sans avoir peur du froid. Il vaut mieux prendre l’air que rester confiné dans un bain de microbes ! Humidifiez l’air de votre logement, en ajoutant quelques gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus radié dans votre coupelle. Évitez les lieux trop fréquentés, du genre supermarchés au moment de Noël… Et lavez bien vos mains et vos muqueuses nasales en rentrant chez vous ! Chassez le stress qui déprime votre système immunitaire. Restaurez votre flore intestinale avec une cure de probiotiques.

Détoxifiez le foie pour soutenir l’immunité avec une cure de Romarin/Menthe pendant quinze jours au début de l’hiver et après les fêtes de fin d’année.

Du côté des huiles essentielles, l’incontournable Ravintsara booste l’immunité, est un remarquable antiviral, et évite les surinfections lors d’une grippe. 1 ou 2 gouttes sur le cache-nez ou le mouchoir vous éviteront bien des rhumes. Cette huile essentielle n’a pas d’effets nocifs et peut s’utiliser chez les enfants de plus de 7 ans. (Comme l’huile essentielle de Lavande vraie, 1 goutte sur l’oreiller pour assainir, déstresser, favoriser le sommeil.)

D’autres huiles essentielles stimulent l’immunité et peuvent s’utiliser en inhalation sèche (2 gouttes sur un mouchoir, à respirer plusieurs fois par jour) : l’Encens, le Niaouli, l’Eucalyptus radié, la Lavande aspic de France (qui contient moins de camphre que les autres). Le Complexe pur purifiant peut aussi être utilisé en inhalations ou pour assainir l’air ambiant.

Voilà de quoi chasser les microbes et assurer un hiver parfumé !

 

Christine Hanras, Docteur en Pharmacie.

 

 

1 : anticorps, protéines fabriquées par notre système immunitaire, et qui réagissent en présence d’une substance considérée comme étrangère, ou antigène.

2 : cellules dendritiques

3 : 80% des globules blancs qui circulent dans le corps sont des lymphocytes T, qui ont pour rôle de détruire les antigènes.